" "

Infirmiers Diplms dEtat

 ::   ::  | Paramdicale

      

Infirmiers Diplms dEtat

   loqa2a 02.01.11 19:44





loqa2a



: 7652

: 31
/ : - -
:
:
: 1000
: 1167
: 20
: 15/12/2010

    

: Infirmiers Diplms dEtat

   loqa2a 04.01.11 17:02



Soins infermiers aux personnes atteints d'hypertention arterielles


Le rle de l'IDE sera de surveiller l'valuation de la tension et de sa
tolrance, de lutter contre l'hypertension et d'duquer le patient.


I - La surveillance


La
premire chose est de mesurer la pression artrielle et de surveiller
la tolrance du patient : valuer la gne respiratoire, les troubles de
la vision, cphale ( type pulsatiles permanentes ), l'obnubilation et
les troubles de l'quilibre.
Physiquement, le patient peut ne pas
rensentir son hypertension, malgr cela, les rpercussions sur les
organes peuvent tre dangereuses.

Le mdecin prescrira :
une surveillance de la tension : gnralement 1 fois par heure.
un bilan sanguin :
- glycmie, cholestrolmie totale, HDL-cholestrol et triglycrides pour exploration des hypothses de causes ;
- un iono ( sanguin et urinaire ) et la crtininmie pour valuer les rpercussions de l'hypertension sur les reins.
un lectrocardiogramme
une radiographie du thorax

L'IDE
effectuera une bandelette urinaire ( rle propre ) pour surveiller la
protinurie et l'hmaturie ( toujours dans le cadre des rpercussions
sur les reins ).


II - La lutte contre l'hypertension


Pour
lutter contre la pousse hypertensive, il est souvent prescrit un
inhibiteur calcique, tel que le Loxen*, en seringue lectrique.
NB : il existe souvent des protocles dans les services.
NB 2 : en cas d'injection, effectuer les surveillance habituelle ( point de ponction, dbit ... )

Rappel :
- le Loxen a un dlais d'action de 15 20 mn,
-
surveillance des innocuits : risque de vasodilatation excessive (
flush cutan, tachycardie, vertige, oedme des membres infrieurs ),
risque de crise angoreuse ( ECG en cas de douleur thoracique ) risque
d'hypotension en cas de surdosage ( surtout chez les personnes ges ).

Installation
du patient : pour viter l'aggravation de l'hypertension, il est
ncessaire de crer un environnement calme, propice au repos.
Si l'HTA du patient entrane une dyspne, il sera ncessaire de l'installer en position demi-assise.


III - L'ducation du patient

Avant
de dbuter l'ducation d'un patient, il est ncessaire d'valuer ses
connaissances, de l'interroger sur les possibibles raisons de re-chute (
li le plus souvent une non-observance du traitement ), et enfin, lui
fournir des informations adapter son niveau de comprhension ainsi
qu' son mode de vie.

Recommandations gnrale pour l'observance du traitement :
- valuer les facteur de risque : tabagisme, surcharge pondrale, sdentarit, diabte, stress ...
-
adapter la prise mdicamenteuse aux habitudes quotidiennes du patient (
il ne sert rien de fournir un traitement oral le matin si le patient
ne prend jamais de petit djeuner ) ;
- favoriser une plus grande
responsabilit et une plus grande autonomie dans la surveillance de la
tension et l'ajustement du traitement ;
- favoriser le suivi mdical :
permet une meilleure observance des prise mdicamenteuse, un meilleur
ajustement du traitement qu'en l'volution de la pathologie et du mode
de vie ;
-duquer la famille, avec l'accord du patient ( ce qui ne
pose pas de soucis pour une pathologie tel que l'hypertension, mais qui
peut devenir une difficult lors dde certaines pathologies ).

Quelques ides pour l'ducation d'un patient hypertendu :
-
fournir au patient les informations dmontrant les consquence de
l'hypertension, les bienfaits du traitement, les bienfaits des
modifications du mode de vie ;
- se renseigner sur les innocuits
survenues et les noter ( permettra de rajuster le traitement et donc de
favoriser l'observance ) ;
- lui conseiller de faire en sorte que la
prise du traitement devienne une habitude ( mme heure, mme lieu, dans
les mme circonstance ) ;
- simplifier le traitement et/ou l'organisation de la prise, et/ou l'adapter au mode de vie ;
- s'assurer que le traitement soit financirement abordable pour le patient ;
- lui conseiller fortement un suivie rgulier ;
- duquer le patient quant l'automesure de la tension artrielle ;
- s'assurer de la comprhension l'aide d'une grille objective.

loqa2a



: 7652

: 31
/ : - -
:
:
: 1000
: 1167
: 20
: 15/12/2010

    

: Infirmiers Diplms dEtat

   loqa2a 04.01.11 17:38



I- Dfinition

Le pansement est un ensemble dactes assurant le traitement des plaies,
La technique varie selon le but

II- Buts

Ø Prvenir linfection par une dsinfection
Ø Protger la peau de la macration et de laction irritante des scrtions
Ø Protger les plaies des traumatismes
Ø Apprcier lefficacit du traitement local en terme de cicatrisation
Ø Aider la cicatrisation
Ø Assurer le confort de malade
Ø Assurer une compression en cas dhmorragie

III- Pansement simple sec

1- Dfinition
Les
pansement simples sec sont employer surtout pour les plaies opratoire
aseptique, il se caractriser par lutilisation de compresses non
imprgne ,maintenues par un sparadrap et qui recouvre une plaie simple ;
pralablement
nettoyer a laide dune compresse strile imbib dun produit antiseptique

2- Indication
Ø Plaies propres en voie de cicatrisation
Ø Aprs une opration

3- Prparation :
Le lieu :
Il sera choisi en tenant compte de ltat du malade, de limportance du pansement :
Dans la salle de pansement ou dopration ;
Au lit du malade : le pansement se fait aprs le mnage de la chambre, les fentres et la porte fermes.

Le matriel :
Il est dispos sur un chariot pansement :

Ltage suprieur comporte :
Le matriel strile :
Ø Botes de compresses, pansements amricains, champs ;
Ø Botes dinstruments, individuelles ou collectives, contenant :
Ø Pince dissquer, pince de Kocher, pince de Terrier ou de Pan, ciseaux, pince agrafes, stylet ;
Ø Botes de plateaux ou deux plateaux striles poss lun sur lautre ;
Ø Botes de gants ;
La pince servir :
pince longuette plongeant dans un liquide antiseptique contenu dans une prouvette ;
Les flacons verseurs dantiseptiques : alcool, dakin, ther ;

Ltage moyen comporte :
Le matriel de contention :
Sparadrap, bandes, bandage,
Coton card, pingles ;

Le matriel de protection :
Alze de toile ou de papier usage unique ;
Les produits mdicamenteux ncessaires : pommade, poudres, etc.

Ltage infrieur comporte :
Le matriel septique :
Ø Haricot,
Ø Poubelle collective ou individuelle.

Pour Linfirmire :
Ø Les mains sont soigneusement savonnes et brosses.
Ø Les bagues et bracelets seront enlevs.
Ø Le vernis ongles peut emprisonner les microbes.

Pour Le malade :
Ø Il est prvenu de lheure du pansement (viter lheure des repas),
Ø Il est install en position confortable :
Ø Prvoir des supports pour poser un pied, une main et viter la fatigue ;
Ø Protger le lit par une alze.
Ø Recouvrir le malade dune alze propre lors dun pansement abdominal (respecter la pudeur du malade).
Ø Les pansements aseptiques doivent
toujours tre faits avant les pansements septiques pour viter toute contamination.

4- Technique
Ablation du pansement prcdent :
Ø Aprs avoir install le malade, enlever le bandage ou le sparadrap, sans toucher aux compresses ;
Ø Aseptiser les mains lalcool ;
* Mettre des gants striles, si besoin est. Dans ce cas, il faut se faire servir ;
* Ouvrir la bote dinstruments et saisir avec la pince longuette :
* Une pince de Kocher, une pince dissquer ;
* Enlever avec les pinces les compresses du pansement :
* Si elles sont colles, les imbiber avec du srum physiologique, de leau oxygne ou du ctavlon ;
* Agir avec douceur pour ne pas arracher lpiderme en voie de cicatrisation ;
* Les compresses sales sont dposes dans le haricot ou la poubelle ;

Examen de la plaie :
Lexamen de la plaie permet de juger de son volution et dtermine la conduite tenir :

Plaie suture aseptique :
* Vrifier ltat de la cicatrisation :
* Lexistence dun suintement ;
* Lapparition dun hmatome, dune infection.

Plaie draine :
* Contrler lcoulement :
* Aspect ;
* Quantit ;
* Odeur ;
* Ltat du drain.

Nettoyage de la plaie :
* Prendre dans le tambour une compresse laide de la pince longuette ;
* En faire un tampon en la pliant en 4, en se servant de la pince de Kocher et de la pince dissquer ;
* Durant ce temps, il faut viter les fautes dasepsie :
* Ne pas passer les mains et les bras au-dessus dune bote strile ouverte ;
* Ne pas toucher lintrieur des couvercles. Les poser sur le chariot en les retournant ;
* Ne pas toucher lextrmit des pinces avec un objet non strile (chariot, doigts, etc.) ;
*
Si on se sert dun plateau, dposer quelques compresses dans le fond.
Pour poser les pinces, placer la partie tenue par la main sur le bord du
plateau, lextrmit reposant sur une compresse ;
* Verser un antiseptique (ther, ctavlon, ou dakin) sur le tampon au-dessus du haricot ou du 2me plateau :
* Le flacon verseur ne doit pas toucher le tampon ;
* Le tampon ne doit pas toucher le haricot, objet septique.
* Nettoyer le pourtour de la plaie :
* Changer de tampon autant de fois que cela est ncessaire ;
* Enlever les traces de sparadrap avec lther.
* Changer de tampon et nettoyer la plaie.
* Passer un antiseptique, alcool,
* Poser une compresse, maintenue par un sparadrap.

Plaie avec drain de Redon :
* La plaie est traite comme une plaie simple ;
* Le changement de bocal doit tre fait, de faon aseptique, ds que le vide nexiste plus (index parallle) :
* Prparer le vide dans un nouveau bocal strile ;
* Clamper le drain avec une pince de Pan ;
* Le dsolidariser du bocal et dsinfecter lextrmit laide dune compresse imbibe dalcool iod ;
* Brancher sur le nouveau flacon ; enlever les pinces ;
* Le liquide aspir est examin :
* La quantit qui doit diminuer progressivement : elle sera note sur la feuille de bilan (feuille de temprature, dossier..) ;
* Laspect : trs hmorragique au dbut, le liquide sclaircit peu peu ;
* Lablation du drain de Redon se fait vers le 3me, 4me jour, lorsque lcoulement est minime :
* Couper le fil qui fixe le drain la paroi ;
* Tirer sur le drain laide dune pince de Pan ;
* Faire un pansement aseptique au niveau de lorifice (comme pour une plaie simple).

Plaie suture :
Les agrafes :
Elles sont retires vers le 6me ou le 8me jour. Dans certains cas, il est bon den tirer 1 sur 2, le 4me ou le 6me jour :
*
La pince de Michel pour enlever les agrafes a un bec creus dune
rainure dans laquelle senfonce une sorte de couteau arrondi ;
* Introduire le bec de la pince entre la peau et lagrafe ;
* Sous linfluence du couteau, lagrafe saplatit, le crochet se dgage.
* Aprs lablation des agrafes :
* Nettoyer la plaie avec de lther ou du ctavlon ;
* Appliquer le produit prescrit (pommade) ;
* Poser une paisseur de compresses et la maintenir par un sparadrap.

Les fils :
* Les fils superficiels sont enlevs vers le 8me ou 10me jour, suivant les interventions.
* Les fils totaux, prenant en un seul bloc le plan cutan et le plan musculaire, sont retirs vers le 14me ou le 18me jour.
* Lablation des fils se fait laide dune paire de ciseaux :
* Aseptiser avec un antiseptique (alcool, btadine) les points de suture avant leur ablation, afin dviter toute infection ;
* Saisir le nud avec la pince de Kocher et dgager le fil sa base ;
* Couper un seul des liens du fil, au ras de la peau ;
* Tirer sur le fil avec la pince, tout en appuyant sur la plaie avec le plat des ciseaux ;
* Vrifier que le nud est suivi dune boucle ;
* Aprs lablation des fils :
* Nettoyer la plaie avec lther ou ctavlon ;
* Poser une compresse maintenue par un sparadrap.

Contention du pansement :

* Le maintien du pansement sur la partie du corps o il a t pos, peut tre fait laide de :
Sparadrap ;
* Gaines mailles lastiques ;
* Bandes, charpes ;
* Bandage de corps.

Attention !

* Utiliser toujours le mme antiseptique pour chaque rfection de pansement afin dviter les interaction mdicamenteuse
*
Lorsquil y a plusieurs pansements, commencer par le pansement le plus
propre et poursuivre par le ou les plaies contamine ou infecte
* Pour la dsinfection aller toujours dune zone nettoyer donc propre vers une zone moins propre

loqa2a



: 7652

: 31
/ : - -
:
:
: 1000
: 1167
: 20
: 15/12/2010

    

      


 ::   ::  | Paramdicale

 
: